AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trois grains de folie pour un grain de bravour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Trois grains de folie pour un grain de bravour   Lun 12 Déc - 12:08


Olwyn Sayuri Collins

Age : 19ans ♣️♣️♣️ Groupe : humains ♣️♣️♣️ Origine : idésienne ♣️♣️♣️ Allégeance : la bonne cause


Mon Caractère


Énergique, caractérielle, impulsive... Il est surement facile de décrire Olwyn par une liste d'adjectifs, mais ce n'est pas pour autant qu'on peut la connaitre.
Tout d'abord, Olwyn est une jeune femme qui vit par ses propres conduites. Elle déteste que quelqu'un tente de lui dicter sa conduite, et d'ailleurs, la plupart du temps, ça plus l'effet inverse qu'autre chose. Appelez ça gamin, mais c'est tel qu'elle est. Têtue, il est très difficile de lui faire changer d'idée une fois qu'elle a quelque chose en tête. Au fond, Olwyn est certainement une personne bien trop insouciante, agissant selon ses impulsions du moment. Et autant dire que maintenant qu'elle est en Odonia, cela risque de lui jouer bien des tours, et peut être que cela la rendra plus raisonnable, qui sait, après tout, parfois des miracles se produisent.
Sinon, Olwyn est également une jeune femme assez rêveuse. Elle a des rêves pleins la tête, que se soient ses idéaux amoureux ou autre. Depuis qu'elle connait la façon dont sont morts ses parents, elle rêve d'une histoire d'amour pareille, sauf que dans ses rêves, la sienne finit mieux bien entendu !
Un de ses défauts est certainement le fait d'avoir des opinions très tranchées sur les choses. Pour elle, c'est soit noir, soit blanc, et très rarement gris. Son respect est difficile à gagner, mais est très rapidement perdu. Et une fois perdu, bonne chose pour remonter à nouveau dans son estime, autant dire que c'est quasiment impossible.

Mon Histoire


"Dis, Vorondir, ils sont morts comment mes parents ?"
J'ai du avoir 5 ans quand j'avais posé pour la première fois cette question à Vorondir, le regardant avec des grands yeux émerveillés comme chaque enfant qui s'attend à enfin avoir une réponse qui lui tenait à coeur. Après tout, chacun a besoin de savoir d'où il vient, et la question de savoir pourquoi mes parents n'étaient plus là était cruciale pour moi. Après tout, Vorondir et Aileen ne nous avaient jamais caché qu'ils n'étaient pas nos vrais parents, et que si on était là, c'était parce que nos parents étaient morts.
Je me souvenais encore comme je le fixais avec des grands yeux, tentant de comprendre l'histoire qu'il me racontait.
Il me disait alors que ma mère, Yuri Miura, avait été une jeune japonaise qui était arrivée en Idésia quelques années avant ma naissance. C'était là qu'elle avait rencontré mon père, Dean Collins, qui avait été un membre de la famille royale, et même que les dragoniers l'avaient sacré roi.
"Je suis donc une princesse, une vraie ?"
Je n'avais pas pu résister à la tentation de l'interrompre, après tout, le rêve de toutes les petites filles semblait s'être réalisé pour moi, à savoir être une vraie princesse. Et comme vous pouvez vous l'imaginer, la brume me gronda gentiment pour l'avoir interrompu, avant de continuer son histoire, selon laquelle mon frère jumeau et moi étions nés peu avant la grande guerre en Idésia. Guerre qui s'était finie par la défaite des dragonniers, ou des bons comme je les appelais à l'époque, et la capture de mon père. Apprenant que mon père était aux mains des ennemis, ma mère nous avait confié Emrys et moi à sa meilleure amie, avant de partir pour tenter de libérer mon père. Évidemment, comme vous pouvez vous l'imaginer, cette histoire n'eut pas de happy end, vu qu'elle fut tuée aux côtés de mon père. Et quand j'y réfléchissais maintenant, c'était certainement ce qu'elle avait du préférer, mourir avec lui au lieu de continuer à vivre en le sachant mort. Vorondir avait beau souligner à quel point cette action avait été insensée, irréfléchie, et qu'il n'y avait rien d'héroïque dans cette mort, mais depuis ce jour, j'admirais l'image que je me faisais de ma mère. Sans doute que j'avais toujours été trop romantique, puisque je trouvais que c'était tout de même la plus belle preuve d'amour que l'on puisse faire. Et malgré les années, je voyais toujours cela du même œil, admirant l'histoire d'amour de mes parents. C'était donc sans doute cette admiration qui m'avait aidé pendant toutes ces années de vivre sans mes vrais parents.

Mais revenons à nos moutons. Après la défaite des dragonniers, Vorondir avait pris Emrys, moi, et les enfants des meilleurs amis à nos parents qui étaient tous morts pour nous amener en un endroit sur : la terre. On grandit donc tous les 4 élevés ensembles. On avait tous des âges similaires, et ça n'avait certainement pas été plus mal de cette manière, puisqu'on passa la plus grande partie de notre vie à voyager, ne restant jamais bien longtemps au même endroit. On était autre, cela se sentait, et on ne pouvait pas prendre le risque que les gens s’aperçoivent que Vorondir et Aileen ne vieillissaient pas. Ce n'était certainement pas facile de toujours changer de lieu, de trouver de nouveaux amis, donc au final, même si parfois ils m'énervaient, j'étais contente d'avoir autant de frères et soeurs.
Mais assez parlé de ma famille, parlons un peu plus de moi. Enfant, j'avais été un véritable garçon manqué, adorant tout ce qui touchait de loin ou de près aux sports de combat. J'ai donc pratiqué pendant de nombreuses années le tir à l'arc, et même l'escrima, un sport de combat des Philippines censé vous entrainer non seulement au combat armé, mais aussi au combat du corps à corps. J'ai donc beau être une fille fluette, je sais tout de même me défendre ! Mais tout cela, je ne l'avais pas uniquement fait dans le but de m'amuser, loin de là même. Je savais qu'un jour, on allait rentrer en Idésia, et ce jour, je voulais être prête à venger mes parents si j'en aurais l'occasion.
J'ai du attendre plus de 19 ans, avant de voir pour la première fois le pays où mes parents avaient vécu. Autant dire que pour la première fois depuis longtemps, je me sentais réellement chez moi, comme si j'appartenais à ce monde... Et pourtant, j'étais assez déçue que de voir que ce pays était loin d'être comme Vorondir l'avait décrit dans ses histoires...


Quand je ne suis pas dans la peau de mon personnage, je me fais appeler Indi, j'ai 22ans et j'ai découvert le forum en le fondant :P . J'ai choisi Kim So Eun parce que J'adore la prendre. Merci pour votre inscription et bon jeu.

Credits: tic toc + ??

Revenir en haut Aller en bas
 
Trois grains de folie pour un grain de bravour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» '1 grain de bravoure pour 3 grains de folie.' (FINI)
» Une crise de folie pour le fou, des liens d'amitié naissants [Isaac ft. Kalis] [Terminé]
» St@n? C'est Qui?
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» [2000pts] Waaagh Kaléplugross', trois chariots pour tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Of Gods and Men :: Préambule :: La page de ta vie :: Présentations validées-
Sauter vers: